Entretiens
Entrevue avec Harvey D. Egan, S.J.

 

Entré chez les Jésuites à Lenox, Massachussetts, en 1960,
il a complété ses études par un doctorat en théologie obtenu à
Münster, en Allemagne,
sous la direction de Karl Rahner.
Spécialisé en théologie systématique et en théologie mystique, il a publié
plusieurs ouvrages sur la mystique et notamment sur Ignace de Loyola.
Il a été le confesseur et le directeur spirituel de Bernard Lonergan.

 

Vous êtes américain...

Je suis né dans le Connecticut le 6 novembre 1937.

Vous avez fait des études de génie électrique avant de vous orienter vers la philosophie et la théologie.

J’ai obtenu en effet un baccalauréat en cette matière du Worcester Polytechnic Institute, à Worcester, au Massachusetts, en 1959.

Vous avez même travaillé dans ce domaine...

J’ai travaillé comme ingénieur chez Boeing à Seattle et chez Kaman Helicopter Corporation à Bloomfield, Connecticut.

Vous avez quitté cette profession pour entrer chez les Jésuites.

Je suis entré au noviciat de Shadowbrook, Lenox, Massachusetts, en 1960.

Par la suite, j’ai poursuivi des études de philosophie et j’ai obtenu une maîtrise de Boston College/Weston College, à Weston, Massachusetts en 1965, et enfin j’ai fait des études de théologie et j’ai obtenu une maîtrise en théologie de Woodstock College, Woodstock, Maryland, en 1969.

J’ai été ordonné prêtre en 1969.

Et vous avez fait vos études doctorales en Allemagne (de l’Ouest à l’époque), à Münster, où votre directeur de thèse a été Karl Rahner. Quel était le sujet?

Ma thèse avait pour sujet : Une mystagogie anthropocentrique-christocentrique. Une étude de la méthode et de l’horizon fondamental de pensée et d’expérience dans les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola.

J’ai obtenu mon doctorat en 1973.

Vous avez enseigné dans plusieurs universités américaines.

Oui. À Santa Clara et Berkeley (Californie), puis à Boston College à compter de 1975. Mes domaines d’enseignement sont la théologie systématique et le théologie mystique.

Vous avez publié plusieurs ouvrages.

J’ai publié

  • An Anthropocentric-Christocentric Mystagogy. A Study of the Method and basic Horizon of Thought and Experience in the Spiritual Exercises of Saint Ignatius of Loyola. (ma thèse à l’Université de Münster, 1973).
  • The Spiritual Exercises and the Ignatian Mystical Horizon, 1976.
  • What Are They Saying About Mysticism?, 1982.
  • Christian Mysticism. The Future of a Tradition, 1984.
  • Ignatius Loyola The Mystic, 1987
  • An Anthology of Christian Mysticism, 1991.
  • I Mistici e la mistica: Antologia dell mistica Cristiana, cura di Luigi Borriello, O.C.D., 1995.
  • An Anthology of Christian Mysticism, 1996.
  • Karl Rahner: Mystic of Everyday Life, 1998.
  • Soundings in the Christian Mystical Tradition, 2010.

... et de nombreux articles.

Vous avez connu personnellement Bernard Lonergan.

Je l’ai rencontré en 1974, au premier « Lonergan workshop ».

Nous sommes allés quelques-uns au cinéma avec lui après le souper.

Lorsqu’il est venu vivre dans la maison jésuite où j’habite, il occupait la chambre en face de la mienne. J’étais son confesseur et son directeur spirituel. Une fois par mois, je l’emmenais chez Ken’s Steakhouse, environ 40 km d’ici. Il aimait beaucoup l’endroit. Après avoir mangé, nous allions au cinéma. Il aimait particulièrement les films de James Bond, et ceux où figuraient Shirley MacLaine et Goldie Hawn. Il était friand des films d’ACTION et détestait les films SÉRIEUX. Il était également un fan de Robert Parker, qui écrivait des romans policiers centrés sur un personnage appelé Spenser et sur son compagnon noir, « Hawk ». Il était un lecteur assidu de l’hebdomadaire New Yorker et il adorait la musique classique.

 

Nouveautés

Accueil | Actualités | Diffusion de sa pensée
Entretiens | L'homme et l'oeuvre | Gaston Raymond | Introduction à sa pensée | Liens | Repères biographiques
Les oeuvres de Lonergan | Textes particuliers | Théories économiques | Blogue

Index du site